La villa Antonine et son jardin

19 Déc 2016

Les participants

  • ALRIC Pierre
  • BALLAGUER Anne-Marie
  • CALL Danielle
  • CAMILLERI Joseph
  • DELOUR François
  • ESCANDE Jean-Marie
  • GARNIER Jean
  • GAUTHEY Jean-François
  • GAY Geneviève
  • MARTINEZ Jean-Vincent
  • MOULIS Elise
  • NITUS Jean-Pierre
  • PATROUIX Françoise
  • RAGONNAUD Jean-Claude
  • RIUS Bernard
  • SANCHEZ Marie-Paule
  • VOËT Irénée

Publication ISSUU

Vous pouvez lire la publication sur la villa Antonine et son jardin ICI

La villa Antonine et son jardin

Le lundi 19 Décembre 2016, en début d'après-midi, le Club-Photo de l'UTT Béziers a pris possession du Jardin de la Villa Antonine, propriété de la Ville de Béziers. En effet en 1936, après la mort de Louise Pin, veuve d'Antonin Injalbert, cette villa et son jardin sont légués à la ville dans laquelle le célèbre sculpteur a vu le jour en 1845.

Nos photographes se dispersent dans le jardin qui abrite de magnifiques sculptures de l'ancien maitre des lieux (vivant à Paris, il en avait fait sa résidence de vacances) .... passent entre les magnifiques colonnes surmontées par « Le Rieur », « Bacchus »,« Mona Checca » ... certaines posées sur des pieds aux orteils gigantesques .... puis à droite « La Fontaine Novitas » (1913) représentant un satyre, musclé et cheveux noués en chignon, qui mord à l'aisselle une nymphe qui se tord de douleur .... puis un petit bassin qui précède la maison du père, petite maison très simple avec un escalier à double volute très étroit. Sur la façade, Antonin Injalbert a rajouté l'inscription «En souvenir de mon vieux père Antoine Injalbert Anno MCMX »entourée des tètes de Mona Checca et Bacchus .... et à gauche la colonne du Dieu Pan.

Face à un nouveau « Rieurs » , la « Fontaine à l'Enfant » représente un jeune garçon en marbre blanc faisant « pipi » sur une tuile; mais son intérêt réside dans la fresque en terre cuite représentant l'enlèvement de Déjanire. Cette fontaine est appuyée contre l'atelier ... mais à travers la baie vitrée n'est-ce-pas Antonin Injalbert que l'on distingue .... venu quelques jours en vacances à Béziers, mais comme « il préférait le travail au repos .... je le vois encore, revêtu de sa longue blouse de travail, le front rayonnant, l'oeil enflammé, le sourire aux lèvres, agitant fébrilement ses mains ... émettant ses idées sur la sculpture avec des accents pleins de feux .... venus du foyer du génie » (M. l'Archiprêtre Blaquiére à la mort de l'Artiste). Les façades de cet atelier sont ornées de deux magnifiques beautés, des mentions « Villa » et « Antonine » gravées dans crépi, des morceaux choisis de Montaigne ...

Puis l'arrière, avec la maison des gardiens et d'autres bustes « Homme et Femme aux fruits », « Femme avec cornes et Homme barbu chevelu » .... Mais qui est cette belle, grande et élégante dame qui se déplace entre ces colonnes, les effleurant de sa chevelure blonde et de sa cape .... C'est Paule Paget, la filleule d'Antonin, qui se dirige vers la « Fontaine du Tibre » (1883) .... Ce vieillard en terre cuite tenant une jarre d'où s'écoulent des flots dans une vasque en marbre, c'est le Tibre ! Mais passant devant les deux cariatides (faune et faunesse), la silhouette de Paule se dégrade, minée par les innombrables procès qu'elle intente, en tant que conservateur à vie de la Villa Antonine (1951), contre la Ville de Béziers, contre les époux Timoreau (derniers gardiens de la villa) .... procès qu'elle perd .... son caractère impossible n'arrangeant pas les choses (« Monsieur Claparéde, je vais vous dire tout haut, ce que tout le monde pense tout bas, vous êtes un médiocre ») .... et arrivée devant le « Satyre », ce n'est plus qu'une vieille dame qui finit « mère-chat » dans le dénuement et une maison insalubre .... avant de périr à 87 ans dans l'incendie de la villa de 1978 !

Mais ces images s'éloignent et les mauvais esprits sont tenus à distance par « L'Enfant au Mascaron ».

Nos photographes ont très bien rendu l'atmosphère particulière de ce jardin.

© Jean-Pierre NITUS
quis, ut Aenean Donec Praesent neque. massa dolor. suscipit commodo